Le détecteur de fumée

La loi vous oblige à équiper votre logement d’au moins un détecteur de fumée. Dans le cadre de notre dossier sur les installations électriques à monter soi-même, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les détecteurs de fumée.

Un dispositif obligatoire

La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 impose l’installation d’un détecteur avertisseur autonome de fumée dans tout bâtiment à usage d’habitation. Au départ, la date limite pour se conformer à cette loi était fixée au 8 mars 2015. Cependant, ce délai a été reporté au 1er janvier 2016 compte tenu de l’indisponibilité des appareils normalisés et des installateurs. Vous avez rempli vos obligations si vous avez signé un contrat d’achat de détecteur de fumée avant le 9 mars 2015 et si le dispositif a été installé avant le 1er janvier 2016. Notez que cette obligation concerne tous les bâtiments à usage d’habitation, qu’il s’agisse d’une résidence principale, secondaire ou d’un immeuble collectif. Vous êtes également tenu de respecter cette obligation si vous possédez un logement inoccupé. L’achat et l’installation du détecteur de fumée reviennent en effet au propriétaire.

L’appareil

L’appareil doit être capable de détecter la fumée dès la première émission. Il doit émettre un signal sonore puissant pour vous réveiller si vous êtes endormi. Le détecteur peut être alimenté par des piles ou par le réseau d’alimentation électrique de l’habitation. Les appareils branchés sur les prises secteurs doivent disposer d’une alimentation de secours pouvant prendre le relais en cas de coupure de l’électricité. Des détecteurs spéciaux sont adaptés aux sourds et aux malentendants. Des aides financières sont accordées dans le cadre du PCH pour l’achat de ce type de matériel. Tous les détecteurs de fumée ne sont pas conformes à la loi. Vos appareils doivent être marqués CE. Ils doivent également être conformes à la norme NF EN 14604. Sachez que la loi ne prévoit aucun contrôle pour vérifier la conformité de vos installations, sauf si vous mettez votre bien en location. Dans ce cas, le contrôle est réalisé lors de l’état des lieux d’entrée.

L’installation

Le détecteur doit être installé dans les couloirs donnant accès aux chambres. Son emplacement doit être éloigné le plus possible de la cuisine et de la salle de bains à cause de la vapeur dégagée dans ces pièces. Installez votre détecteur de fumée au plafond. Si votre habitation comporte plusieurs étages, il est préférable d’installer un détecteur par niveau. Ainsi, vous serez averti à temps si un incendie survient au rez-de-chaussée. Notez que vous devrez remettre à votre assureur une attestation de détecteur de fumée après son installation. Selon la loi, vous êtes en droit de négocier votre prime d’assurance incendie à la baisse à la baisse si vous installez un dispositif conforme à la règlementation.

Articles à lire aussi

Faire installer des prises électriques
Faire installer un système d'alarme électrique
Faire installer des interrupeurs électriques
Faire installer une sonnette électrique à carillon

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter